Novum Initium

Départ

                          Départ

 

 

 Assez vu. La vision s'est rencontrée à tous les airs. 
 Assez eu. Rumeurs des villes, le soir, et au soleil, et toujours. 
 Assez connu. Les arrêts de la vie. - Ô Rumeurs et Visions ! 
 Départ dans l'affection et le bruit neufs !

 

 

 

Arthur Rimbaud (1854-1891)

Les Illuminations (1886)

Posté par dormeur du val à 10:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 février 2018

maison 1

C’est ma maison du futur.

 

Quand je serai riche je construirai une maison du futur.

Il me faut  une piscine parce que c’est  bien. Et des transats  pour qu’on  bronze. 

Il me faut  une moto pour m’amuser et  une voiture pour me déplacer.

 

Posté par dormeur du val à 10:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 février 2018

My hero academia

 

image-1448016145

Teaser my hero academia

 

 

L’histoire se passe dans un monde assez différent du nôtre parce que 80% de la population a des super pouvoirs que l’on appelle aussi des alters. Dans ce monde il existe une nouvelle profession : super-héros. Dans cet univers nous suivons Izuku Midorya, un collégien qui va bientôt rentrer au lycée. Izuku lui n’a pas d’alter mais son plus grand rêve c’est de devenir super-héros. En rentrant de l’école il tombe sur un super vilain mais All might le plus grand des super héros le sauve, ce qui va bouleverser sa vie… 

Ce manga va vous fasciner par son suspense et son intrigue captivante.

Posté par dormeur du val à 11:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les mers miroirs

Les mers miroirs

Salut toi, larme des cieux.

Que viens-tu faire sur ma fenêtre ?

Viens-tu me faire la fête ?

Comme un chien à son maître ?

Non ? Alors tu me rapportes sûrement la tristesse.

Celle de tous les dieux qui ont pleuré et ont formé ce lac volant.

Quoi que, maintenant que je te sens, je te sens salée.

Ai-je alors toute une mer voire tout un océan au-dessus de ma tête ?

N’aies crainte, larme de déesse, il me suffisait d’apprendre à te connaitre.

Et ce afin de ne plus vous craindre, vous et les autres ma déesse.

Peut-être qu’un croyant de plus ne vous consolerait point,

Mais si nous nous y mettons à plusieurs à vous pleurer,

Peut-être, je l’espère, que nous pourrions remplacer vos larmes par les nôtres.

Alors pleurons tous ensemble, et créons toutes ces magnifiques mers au-dessus de nous.

Afin qu’ils se créent dans votre monde, les cieux, et dans le nôtre, sur terre.

Le malheur des hommes fait le bonheur des dieux et celui des dieux le bonheur des hommes.

Cela n’est pas une méchante pensée vis-à-vis de l’autre mais plutôt de la bienveillance partagée.

-Zepoulpe

Posté par dormeur du val à 10:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]